Deutscher Gewerkschaftsbund

L'Idée et l'Histoire - Progrès et Revers

"Les syndicats sont des associations libres et volontaires, démocratiques et inter-catégorielles de salariés, dont l'intérêt primaire est d'améliorer durablement la situation économique et sociale de leurs adhérents et, au-delà, du salariat dans son ensemble. Ils ont été fondés pour perdurer et ils s'appuient sur la solidarité des salariés.

Les syndicats remplissent trois fonctions essentielles: ils ont commencé par protéger les salariés contre les risques et dangers professionnels et privés; depuis la reconnaissance comme partenaire social, ils assument également une fonction de régulation sur le marché du travail et dans les relations avec le patronat et l'Etat; enfin, une vision plus large de leur rôle et l'agrandissement de leur champ d'action les font tout bonnement participer à la configuration des conditions de vie et de travail du salariat et de la société en général. Les syndicats se font guider par le concept de l'"intégration critique" au système." (Lexique social de l'Eglise protestante, page 525 et suiv.)

Vers le haut

1974-1997

Le DGB adopte en 1974 son premier programme pour l'environnement.

Il présente en 1977 ses propositions pour le rétablissement du plein emploi. L'hebdomadaire "Der Spiegel" révèle en 1982 le scandale de la "Neue Heimat".

En 1983, des centaines de milliers de personnes suivent l'appel du DGB de respecter pendant les heures de travail une "minute de silence pour la paix", afin de protester contre le déploiement en Europe des fusées moyenne portée.

En 1984 les grèves de l'IG Metall et de l'IG Druck und Papier poussent la porte de la semaine des 35 heures.

En 1986 le DGB déclenche une vague de protestations contre la modification du § 116 de la Loi sur l'emploi. Après la chute du mur de Berlin, le DGB s'emploie dès 1990 à mettre en place des syndicats libres en Allemagne de l'Est.

Le DGB décide en 1992 de lancer une réforme de ses structures et de son programme politique. En 1993 le DGB mène son action "Opposition", pour se défendre des attaques du patronat et du gouvernement contre l'autonomie tarifaire.

En 1996 Le gouvernement fédéral et le patronat rompent le Pacte pour l'emploi. Le 15 juin 1996, 350.000 personnes manifestent à Bonn pour "l'emploi et la justice sociale". Un nouveau programme de base est adopté à Dresde lors du congrès de la réforme en novembre 1996.

En 1997 Au sommet de l'emploi à Berlin, le DGB tente de relancer le dialogue interrompu depuis un an entre les syndicats, le patronat et le gouvernement fédéral, et d'engager des initiatives contre le chômage de masse.


Vers le haut

C'est ce que nous faisons

Document type is application/pdf.

DGB. La Conféderation des Syndicats Allemands: Comité Executif Federal, Structure, Service, Regiones et Districts.