Deutscher Gewerkschaftsbund

L'Idée et l'Histoire - Progrès et Revers

"Les syndicats sont des associations libres et volontaires, démocratiques et inter-catégorielles de salariés, dont l'intérêt primaire est d'améliorer durablement la situation économique et sociale de leurs adhérents et, au-delà, du salariat dans son ensemble. Ils ont été fondés pour perdurer et ils s'appuient sur la solidarité des salariés.

Les syndicats remplissent trois fonctions essentielles: ils ont commencé par protéger les salariés contre les risques et dangers professionnels et privés; depuis la reconnaissance comme partenaire social, ils assument également une fonction de régulation sur le marché du travail et dans les relations avec le patronat et l'Etat; enfin, une vision plus large de leur rôle et l'agrandissement de leur champ d'action les font tout bonnement participer à la configuration des conditions de vie et de travail du salariat et de la société en général. Les syndicats se font guider par le concept de l'"intégration critique" au système." (Lexique social de l'Eglise protestante, page 525 et suiv.)

Vers le haut

1918-1933

Après la chute de l'Empire, l'Allemagne adopte en 1918 le système parlementaire. La révolution de novembre 1918 permet aux syndicats d'imposer des revendications importantes: désormais, ils sont reconnus comme partenaires sociaux; la journée de 8 heures et les comités ouvriers d'entreprise sont acceptés.

En 1919 la Commission générale est transformée en Confédération générale des syndicats allemands (ADGB). Son organisation et sa mission sont similaires à celles du DGB d'aujourd'hui. L'effort de formation est accentué, des maisons d'édition et des imprimeries voient le jour; les premières entreprises syndicales sont fondées dans le secteur des banques, de la construction et des assurances.

En 1920 l'ADGB proclame une grève générale contre le putsch de Kapp, par lequel la droite veut renverser la République. L'ADGB compte en 1922 env. 7,5 millions d'adhérents, dont il perdra jusqu'en 1924 à peu près la moitié à cause de l'inflation et du chômage. L'initiative syndicale pour une économie démocratique sombre en 1929 dans la crise économique mondiale. Le démantèlement social revient à l'ordre du jour. Le dernier gouvernement social- démocrate tombe en 1930 à cause du financement de l'assurance-chômage.

En 1932 44% des adhérents sont au chômage, 22% travaillent à temps réduit. Quand la République de Weimar s'écroule en 1933 les syndicats hésitent entre grève générale et passivité. Le bureau de L'ADGB se dit neutre par rapport à Hitler. Le 2 mai, les commandos de la SA brisent le mouvement syndical. De nombreux dirigeants font de la résistance contre la dictature nazie.


Vers le haut

C'est ce que nous faisons

Document type is application/pdf.

DGB. La Conféderation des Syndicats Allemands: Comité Executif Federal, Structure, Service, Regiones et Districts.